Les Vins De Terroir

Edition du 25/08/2020
 

Chablis Guy Robin

Rare

Domaine Guy ROBIN


Très côté pour ses vins de Montée de Tonnerre et ses Valmur, le Domaine Guy Robin offre des crus splendides, issus des meilleurs terroirs que Guy Robin a su choisir, à l’époque, pour constituer son Domaine. Sa fille, Marie-Ange Robin, prend la suite, en faisant preuve d’un grand professionnalisme. Sur des terroirs qui offrent une large palette de subtilités aromatiques, elle élève des vins très typés, dans le respect de l’authentique et de la nature, imprimant la “patte” du Domaine Guy Robin. "Nous respectons la nature, nous dit Marie-Ange Robin, et contrôlons la bonne santé de nos vignes, traitons avec parcimonie, souhaitant conserver toute la richesse de nos terroirs. Je remets toute la conduite du vignoble au goût du jour, bousculant parfois les vieilles habitudes, ayant une véritable réflexion quant à l’environnement, et j’en fais profiter mes vignes et mes vins. Nous travaillons “à l’ancienne” en préservant le qualitatif dans nos terres mais aussi dans nos vins. Mes vieilles vignes (80% du Domaine Robin) produisent de faibles rendements, je ne les “pousse” pas à produire plus, j’ai des exigences de qualité qui motivent mes décisions. Je veux à tout prix une culture raisonnée, remets à façon mes vignes. Honneur à la nature et au qualitatif, c’est un respect de notre terroir, de nos clients dont je suis très proche. Le Domaine Guy Robin a investi dans de nouvelles bennes pour les vendanges, un tapis de tri ainsi que dans l’achat de cuves thermo-régulées et d’une quinzaine de fûts neufs. Nous essayons, d’année en année, de continuer à progresser vers le qualitatif. Les Grands Crus  Valmur 2017 : immédiatement, le nez donne une sensation de maturité avec des notes solaires de pomme caramélisées mêlées à de la praline et de l’orange confite. Bouche plus fraîche, épicée, anis étoilé et surtout orange confite. Fraicheur salivante, onctuosité. Vin sautillant. Grand vin. Vaudésir 2012 : robe jaune dorée .Nez délicat très crayeux et épicé avec des notes poivre blanc. Notes fleurie après aération sur le rose. Bouche souple et vive à la fois. Finale noisette grillée. Vin tout en dentelle. Blanchot 2016 : robe dorée pâle avec de beaux reflets verts. Premier hyper frais mais qui a du mal à se donner. Des notes encens, genièvre apparaissent après aération. C’est le grand cru le plus tonique. Le boisé demande à se fondre. Vin complet aussi large que long. Bougros 2016 : robe dorée dominée par des reflets verts. Beaucoup de personnalité et d’originalité. Le nez est moins facilement abordable que le Blanchot ou le Vaudésir. Notes entre la fleur de sureau, la violette et des notes plus marines varech. Hyper tendu, le plus salivant de tous. Il demande encore à s’ouvrir. Retour pierre à fusil. Se rapproche du style de certaines Preuses. Ne ressemble à rien d’autre qu’à un Chablis. Grand. Identitaire. Les Premiers Crus Vaillons 2017 : robe cristalline. Nez d’une pureté extraordinaire. Un bouquet de fleur accompagné de notes de zeste agrumes fins. La bouche est dans la continuité avec une trame mentholée anisée qui tonifie le tout. Vin très gourmand. Vaillons 2016 : robe dorée verte. Sensation immédiate de concentré de fruits mûrs, pêches de vigne compotées, prune, litchis et florale sur des notes de rose. Vin très gourmand tout en délicatesse. La bouche est tout aussi fruitée que le nez. Finit sur la rhubarbe et l’abricot. Montmains 2017 : robe dorée. Nez très puissant et solaire. Touche noix de coco mêlées au terroir des Butteaux qui ressort avec toujours l’aspect marneux pétrolé. Le boisé est présent mais se marie à merveille. Après les Chablis, la longueur et la puissance est franchement énorme. Montée de Tonnerre 2017 : robe dorée verte. L’élégance et la pureté minérale est ce qui interpelle immédiatement. L’ensemble est pour le moment très floral fin avec en arrière-plan des notes pierre à fusil. Beaucoup plus sévère et salivant que le Montmains avec un boisé moins intégré pour le moment. Un bloc de pureté minérale. Tout en délicatesse. Grand devenir. Le Chablis Chablis Cuvée Marie-Ange 2017 : robe dorée plus prononcée que le chablis classique. Nez sur un registre différent avec la noisette grillée, la fleur d’oranger, la brioche. L’attaque est plus puissante et finit sur un mélange confit de pomme caramélisé et d’abricot. La bouche est sautillante et très gourmande. Chablis 2017 : robe dorée. L’ensemble apparaît plus iodé au nez. La bouche est par contre plus fruitée, plus avenante, plus onctueuse et plus salivante. Petit Chablis 2017 : nez dominé par des notes solaires entre la poire, la fleur d’acacia et des notes de tabac blond. Bouche dynamique très salivante avec une touche citronnée anisée.

   

Chablis Guy Robin

Marie-Ange Robin
13, rue Berthelot
89800 Chablis
Téléphone : 03 86 42 12 63

Email : contact@domaineguyrobin.com




> Le palmares des vins


> Nos coups de cœur de la semaine

Château DESMIRAIL


Le Château, troisième Grand Cru Classé en 1855, bénéficie d'une situation exceptionnelle, en bordure de la célèbre Route des Châteaux. Derrière un majestueux portail de marbre rose se devinent une élégante chartreuse du XVIIIème siècle et un cuvier médocain typique de la fin du XIXe. Depuis 1992, Denis Lurton prolonge l'oeuvre de son père Lucien et apporte tous ses soins à l'élaboration de ce Grand Cru Classé. Le terroir : les vignes du Château Desmirail, d'un âge moyen de 25 ans, couvrent une superficie d'une quarantaine d'hectares. Le vignoble est à 60% Cabernet-Sauvignon, 37% Merlot et 3% Petit Verdot. Un enchantement ce Margaux 2017, de couleur intense, ample et parfumé, aux connotations de fruits rouges macérés, persistant en bouche, un vin gras, bien corsé, aux tanins puissants et mûrs.  Superbe 2016, de couleur intense aux reflets noirs, est un vin généreux, avec des arômes de fruits rouges et d’épices, et des tanins bien enrobés, typé et persistant, particulièrement prometteur. Dans la lignée, le 2015, de robe pourpre soutenu, aux tanins denses, qui mêle une charpente réelle à une jolie rondeur, tout en charme et amplitude, avec, en bouche, des nuances de fruits noirs, de cuir et de fumé, aux tanins équilibrés, un vin de très belle évolution. Le 2014, de teinte grenat, chaleureux, au nez de fruits rouges surmûris et de violette, soyeux et charpenté, riche au nez comme en bouche, qui poursuit son excellente évolution. Le 2013, avec ces connotations de prune et d'humus, est un vin classique, riche et coloré, corsé, ample, de bouche pleine avec des tanins bien soyeux. Le 2012, corsé, au nez complexe (fraise des bois, ré́glisse), d'une grande intensité en finale avec ces notes persistantes de fumé, de mûre et d'épices, de belle base tannique. Le 2011, au nez de cannelle, de cuir et de petits fruits rouges macérés, riche, d'une longue finale, commence à très bien s'apprécier sur une cuisine délicate, comme des noisettes d'agneau aux flans de légumes filet de bœuf duchesse.

Denis Lurton
28, avenue de la Vème République
33460 Cantenac
Téléphone :05 57 88 34 33
Email : contact@desmirail.com
Site personnel : www.desmirail.com

Château BEYNAT


Le Château né en 1917 suite à l’achat de plusieurs parcelles par Léonard Nebout à Castillon.“ Les traitements sont uniquement fait avec du soufre contre l’oïdium et du cuivre (bouillie bordelaise) contre le mildiou, expliquent ces deux vignerons motivés et passionnés. Nous raisonnons nos passages en fonction de la pousse de la vigne et surtout de la pluviométrie. Depuis 2015, nous sommes en biodynamie sur ce vignoble de 14 ha. Cette pratique culturale met en scène la vie du sol, le végétal et le vin produit. Le but, relever l’identité de nos terroirs, l’harmonie. Remarquable Castillon Côtes de Bordeaux 2018 Bio, Merlot et Cabernet franc, élevé 18 mois en cuves, développe des tanins veloutés, mêlant distinction et richesse, au nez présent avec des notes de violette et de pruneau. Le 2017, est un vin de couleur grenat, au nez dominé par les épices et les petits fruits rouges à noyau, velouté, de bonne bouche, aux tanins présents et fondus à la fois, de bonne garde. Très charmeur Castillon Côtes de Bordeaux Terre à Terre 2018 Bio, un pur Merlot, élevé dans une amphore d’argile de Toscane durant 11 mois, sans soufre, bien réalisé, tout en bouche, avec des notes de groseille, c’est un vin rond avec des tanins mûrs, charnu comme il le faut. Joli Castillon Côtes de Bordeaux cuvée Léonard 2017, élevé 12 mois en fûts, aux arômes persistants de petits fruits rouges mûrs avec des notes de cannelle, très réussi, structuré, mêlant distinction et richesse. Excellent rosé 2019 Bordeaux Pink by Beynat (l’étiquette est particulièrement moderne et réussie), Merlot et Cabernet franc, il est charmeur avec des senteurs de fleurs, de bouche délicate et vive, de jolie teinte pâle et le Bordeaux rosé Floyd by Beynat, pur Malbec, lui, de teinte soutenue, très gourmand. Egalement le Bordeaux Blanc Sauvignon By Beynat 2019, plein de charme, un vin ample et vif, tout en fruité, avec ces connotations où s’entremêlent les fruits blancs mûrs et les fleurs fraîches. Toujours le Saint-Emilion 2018, issu d’un petit vignoble d’un hectare, bien marqué par les Cabernets, élevage en fûts 12 mois, dé́gage un nez complexe à dominante de fruits frais, avec des nuances d’é́pices et de truffe, d’une belle structure avec beaucoup d’é́légance, très chaleureux. Nous avons également découvert de jolies cuvée, la Cuvée des Lyres 2017, de robe intense, au nez complexe où dominent les fruits cuits, alliant structure et élégance en bouche, c’est un vin chaleureux et bien charnu. Et la Cuvée Moi J’ai un Rêve 2018, très bien réalisée.

Alain Tourenne
3 bis, Château Beynat
33350 Saint-Magne-de-Castillon
Téléphone :05 57 40 01 14
Email : atourenne@gmail.com
Site personnel : http://chateaubeynat.com

Château BERTHENON


Au sommet de son appellation. Les routes du Château Berthenon et de la famille Planteur-Ponz se sont croisées pour la première fois en 1953. C'est à cette époque que Paul Planteur (le grand-père) a racheté ce domaine viticole qui était quasiment à l'abandon. Il a transmis rapidement la propriété à ses enfants et ce sont eux (Léa et Henri) qui ont remis le Château en état et l'ont fait prospérer. Le relais a été transmis à la troisième génération (Thérèse et Thierry) depuis 1999. Le domaine s'étend sur 37 ha, composé de 80% de Merlot et de 20% de Cabernet-Sauvignon. “Nous commercialisons en 2020, nous dit Thérése Ponz-Szymanski, en rouges, les Côtes de Bordeaux tradition 2018, en Blaye Côtes de Bordeaux cuvée Henri 2018, Blaye Côtes de Bordeaux cuvée Léa 2019 100% Sauvignon gris élevé 9 mois en fûts de chêne, le Blaye Bordeaux blanc 2019 , pur Sauvignon, et nous présentons aussi notre cuvée Chloé 2020 que nous ne faisons pas tous les ans. Notre objectif est d’être en HVE sur la récolte 2020 et si possible nous ferons une nouvelle cuvée entaillant différemment les parcelles de Malbec. Lors des vendanges 2019, nous avons eu gelée et coulure, puis la pluie avant les vendanges, d’où plus de volume. Pour nous le millésime 2019 est un bon vin mais nous le jugeons inférieur au 2018.” On a toujours beaucoup de plaisir avec son Blaye Côtes de Bordeaux cuvée Chloé 2016, éraflage total de la vendange, fermentation malolactique en fûts, élevage sur lies fines en barriques neuves 18 mois, un vin ample, qui associe couleur et matière, avec ses arômes de fruits rouges à noyau et de réglisse, finement tannique, de bouche riche, de garde, bien entendu. Dans la lignée, le 2015, de belle matière, est un vin de couleur foncée, au nez puissant de cassis et de sous-bois, où la distinction s'associe à la richesse, vraiment savoureux. Le 2014 est un vin avec de la matière, de belle couleur soutenue et avec des arômes de petits fruits rouges intenses (prune, cerise), d’une jolie finale et de très bonne évolution.  Beau Blaye Côtes de Bordeaux cuvée Henri 2018, riche et concentré, au bouquet intense où dominent le pruneau et les épices, de belle couleur, un vin qui mêle fruit et structure. Le Blaye Côtes de Bordeaux rouge 2018,allie une belle structure à une jolie souplesse, tout en nuances d’arômes, de bouche chaleureuse dominée par la framboise macérée. Excellent 2017, qui a une robe rubis intense, au nez très fruité (prune noire, mûre) accompagné de notes d’arabica. La bouche est ample, les tanins soyeux, la finale longue sur des tons de cacao et de baies roses. Vous apprécierez le Blaye Côtes de Bordeaux cuvée Léa, aux senteurs de fleurs d'acacia, de rose et d'agrumes, de bouche harmonieuse et dense, fort bien élevé en barriques, vraiment charmeur. Blaye Bordeaux blanc Sauvignon 2018, l’un des meilleurs de l’appellation, tout en finesse aromatique, harmonieux, élégant, aux senteurs de rose et de pomme, de bouche souple mais vive, à déguster aussi bien sur des palourdes farcies qu’avec des filets de harengs pommes de terre à l'huile.  Le Crémant de Bordeaux blanc, même cépage Sauvignon, aux bulles légères, de bouche vive où l’on retrouve l’amande fraîche et la pomme, est de mousse fringante, comme le Crémant rosé, qui sent la fraise des bois, parfait, notamment, sur des crevettes grises ou un gâteau au chocolat. Séduisant Bordeaux Rosé, et joli Bordeaux Supérieur Blanc Moelleux 2014, de jolie teinte, friand, bon équilibre. de robe jaune doré, alliant puissance et charme, d’une longue finale complexe où se développent des arômes de fruits confits, de grande évolution.

Thérèse Ponz Szymanski
3, Le Barrail
33390 Saint-Paul-de-Blaye
Téléphone :05 57 42 52 24
Email : info@chateauberthenon.com
Site personnel : www.chateauberthenon.com

DOMAINE DE GRANDMAISON EARL


Un domaine de 19 ha issu d’un terroir exceptionnel de graves siliceuses et d’argiles graveleuses parsemées de moellons calcaires (65% Sauvignon, 15% Sauvignon gris et 20% Sémillon pour les vins blancs; 60% Merlot, 30% Cabernet-Sauvignon et 10% Cabernet franc pour les vins rouges). Vendanges manuelles, élevage du blanc 30% en barriques neuves pendant 6 mois sur lies fines et 70% en cuves sur lies également ; le rouge : vin de goutte 80% de la récolte en barriques pendant 12 mois et vin de presse 20%. Le vin produit sur le domaine se caractérise par une expression minérale autant en rouge qu'en blanc reflétant le type de sol argilo-calcaire. Belle valeur sûre avec ce Pessac-Léognan rouge 2016 est une réussite, développant des tanins mûrs, un vin savoureux, charmeur, à la fois riche et souple, très équilibré, au bouquet intense avec des notes de sous-bois, de groseille et de cerise mûre, de bouche ample. Beau 2015, où la structure prédomine, au nez puissant avec des notes de mûre et d’humus, bien charnu comme il se doit, de très bonne charpente, aux tanins harmonieux, un vin distingué, ample, de bouche pleine. Le 2014, au nez de violette et de sous-bois, tout en couleur, avec en bouche ces notes subtiles et intenses de fruits rouges surmûris, aux tanins amples mais bien fondus, il est très harmonieux. Excellent 2013, savoureux, aux notes de groseille et d’humus, mêle une finesse tannique à une rondeur en bouche persistante, d’une finale avec ces notes de fumé et de fraise des bois surmûrie. Le 2012 est de jolie couleur sou- tenue, bien charnu, tout en nuances aromatiques (fruits macérés, épices), de robe foncée, de bouche complexe où dominent la prune, le cuir et les sous-bois, aux tanins doux, avec une finale très persistante. Le 2011, de couleur intense aux reflets noirs, est un vin généreux avec des arômes de fruits rouges et d'épices, et des tanins bien enrobés, typé et persistant, idéal sur des noisettes d'agneau aux flans de légumes ou un filet de veau en croûte de cèpes. Remarquable 2010, riche en couleur, dense, où se mêlent la griotte et l’humus, un vin charnu, charpenté, de garde. Savoureux 2009, aux notes de fruits macérés et d’épices, gras, aux tanins équilibrés, au charnu caractéristique, bien en bouche, de belle évolution. Superbe Pessac-Léognan blanc 2018, riche, très floral, très parfumé, d’une longue finale, avec des nuances de pamplemousse et de pain grillé. Remarquable 2016, gras, dense, ample, aux nuances de pomme et de fruits secs, de bouche suave, mêlant finesse et persistance, que vous apprécierez sur des langoustines aux trois saveurs ou une marinière de palourdes au thym. Le 2015, au nez délicat, aux connotations d’agrumes et de fleurs blanches, est tout en élégance. Excellent 2014, aux nuances de fleurs, finement poivré, gras mais nerveux, très bien équilibré, de bouche parfumée et ample.


182, avenue de la Duragne
33850 Léognan
Téléphone :05 56 64 75 37
Email : courrier@domaine-de-grandmaison.fr
Site : domaine-de-grandmaison
Site personnel : www.domaine-de-grandmaison.fr


> Nos dégustations de la semaine

Château La GRAVE


Château LE DESTRIER


Un vignoble dans la famille depuis plus de quatre générations. ?En fonction du degré optimal de maturation, la cueillette est élaborée fin Septembre début Octobre, parcelle par parcelle. La vendange est triée manuellement avant d'être mise en cuves thermorégulées pour les vinifications.
Voilà un beau Saint-Émilion Château Le Destrier cuvée Prestige 2016, un pur Merlot noir issu de vignes de 60 ans sur sol argilo-siliceux (élevage de 12 mois en barriques neuves à 30%), vraiment très bon, avec une jolie fraîcheur, un vin minéral, tendu, où se développent des connotations de prune, de groseille et de fumé, corsé mais velouté, avec cette bouche soyeuse en finale. 
Dans la lignée, le 2015, de robe sombre, aux arômes persistants et subtils de petits fruits rouges à noyau, avec des tanins riches et une bouche où l?on retrouve ces fruits mûrs. Le 2014, est de bouche profonde, de robe rouge sombre, aux notes de prune et de cuir, avec des nuances épicées, un vin complexe, harmonieux, alliant une bonne base tannique à une finesse persistante, idéal sur un chou farci aux châtaignes et au foie gras ou des aiguillettes de canettes aux fèves.
Intense et savoureux, le Premium Château Le Destrier Saint-Émilion GC 2016, issu de 12 mois en barriques neuves à 80%, il est complexe avec ces nuances de fruits mûrs et de notes vanillées, un vin complet, ample et très équilibré, qui poursuit une très belle évolution. Goûtez le Bordeaux rouge Les Chênes 2016, toujours pur Merlot, sol lié à la Crasse de fer et graves, vieilli en fûts, équilibré, aux arômes d?épices, de fruits rouges cuits et de violette, aux tanins présents et soyeux à la fois.

Olivier Cheminade - Vignobles Cheminade
7, Peyrouquet
33330 Saint-Pey-d'Armens
Tél. : 05 57 47 15 39 et 06 10 31 40 13
Email : contact@vignobles-cheminade.com
www.vignobles-cheminade.com


Domaine LACROIX-VANEL


Le domaine a été repris en 2016 par Marc-Olivier Bertrand, jeune vigneron de 39 ans doté d?une solide formation et d?une grande expérience. Domaine en Agriculture Biologique.
Nous avons beaucoup apprécié son Languedoc Pézenas Fine Amor 2017, 60% Grenache, 20% Cinsault et 20% Syrah, de belle robe grenat, charnu comme il se doit, un beau vin qui développe des arômes de cassis et de violette, qui allie charpente et souplesse en bouche, ample et ferme, aux nuances de prune et de réglisse persistantes au palais. Le Languedoc Pézenas Le vent se lève blanc 2018, est tout en finesse, où se mêlent des notes d?amande, de poire et de chèvrefeuille, charmeur, de bouche persistante et très élégante.
Une autre réussite avec son Languedoc Pézenas Mélanie 2015, 75% Syrah, 15% Grenache, 10% Mourvèdre, coloré et charpenté, au nez dominé par les petits fruits rouges à noyau et des notes de fumé, un vin puissant, de bonne garde.

Marc-Olivier Bertrand
1 bis, rue Victor Hugo
34720 Caux
Tél. : 04 67 89 36 05
Email : contact@domainelacroix-vanel.com
www.domainelacroix-vanel.com



> Les précédentes éditions

Edition du 18/08/2020
Edition du 11/08/2020
Edition du 04/08/2020
Edition du 28/07/2020
Edition du 21/07/2020
Edition du 14/07/2020
Edition du 07/07/2020
Edition du 30/06/2020
Edition du 23/06/2020
Edition du 16/06/2020
Edition du 09/06/2020
Edition du 02/06/2020
Edition du 26/05/2020
Edition du 19/05/2020
Edition du 12/05/2020
Edition du 05/05/2020
Edition du 28/04/2020
Edition du 21/04/2020
Edition du 14/04/2020
Edition du 07/04/2020
Edition du 31/03/2020
Edition du 24/03/2020
Edition du 17/03/2020
Edition du 10/03/2020
Edition du 03/03/2020
Edition du 25/02/2020
Edition du 18/02/2020
Edition du 11/02/2020
Edition du 04/02/2020
Edition du 28/01/2020
Edition du 21/01/2020
Edition du 14/01/2020
Edition du 07/01/2020
Edition du 31/12/2019
Edition du 24/12/2019
Edition du 17/12/2019
Edition du 10/12/2019
Edition du 03/12/2019
Edition du 26/11/2019
Edition du 19/11/2019
Edition du 12/11/2019
Edition du 05/11/2019
Edition du 29/10/2019
Edition du 22/10/2019
Edition du 15/10/2019
Edition du 08/10/2019
Edition du 01/10/2019
Edition du 24/09/2019
Edition du 17/09/2019
Edition du 10/09/2019
Edition du 03/09/2019
Edition du 27/08/2019
Edition du 20/08/2019
Edition du 13/08/2019
Edition du 06/08/2019
Edition du 30/07/2019
Edition du 23/07/2019
Edition du 16/07/2019
Edition du 09/07/2019
Edition du 02/07/2019
Edition du 25/06/2019
Edition du 18/06/2019
Edition du 11/06/2019
Edition du 04/06/2019
Edition du 28/05/2019
Edition du 21/05/2019
Edition du 14/05/2019
Edition du 07/05/2019
Edition du 30/04/2019
Edition du 23/04/2019
Edition du 16/04/2019
Edition du 09/04/2019
Edition du 02/04/2019
Edition du 26/03/2019
Edition du 19/03/2019
Edition du 12/03/2019
Edition du 05/03/2019
Edition du 26/02/2019
Edition du 19/02/2019
Edition du 12/02/2019

 



Château RASQUE


Château FAUGAS


Domaine Robert KLINGENFUS


DRAPPIER


Rémy MASSIN et Fils


GOSSET


Château FONTBONNE


Château de FONTCREUSE


Domaine GOURON


Domaine Pierre MARTIN


Domaine de TORRACCIA


Jacques DEFRANCE


Maison PETTERMANN


Château BRAN de COMPOSTELLE


Domaine de POUYPARDIN


Clos BELLEFOND


Château VIEUX TOURON


POINSOT Frères


R. RENAUDIN


Domaine BROBECKER


SCHAEFFER-WOERLY


Pierre FRICK et Fils


Michel MORILLEAU


Château des ROCHETTES


Domaine Jean-Jacques GIRARD


Olivier et Laëtitia MARTEAUX


Château FONROQUE


Michel TURGY



DOMAINE MOULIN DU POURPRÉ


DOMAINE PIERRE GELIN


HENRY NATTER


DOMAINE GOURON


CEDRIC CHIGNARD


DOMAINE DE ROSIERS


DOMAINE ALARY


DOMAINE ROGER PABIOT ET SES FILS


CHATEAU PONT LES MOINES


DOMAINE GERARD TREMBLAY


DOMAINE DE LA GUILLOTERIE


CLOS TRIMOULET


CHATEAU DU MASSON



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales